Sérényssime Empire d'Ys Index du Forum Sérényssime Empire d'Ys
Micronation virtuelle francophone
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

THEOLOGIE - SCIENCE : Thèse de théologie mathématique

 
Poster un nouveau sujet   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Sérényssime Empire d'Ys Index du Forum -> Vie publyque -> L'Universyté Sérényssime -> Bibliothèque Universitayre -> Thèses
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Grand Maître de la GLU
GLURAAA

Hors ligne

Inscrit le: 20 Nov 2016
Messages: 446
Masculin

MessagePosté le: Mer 21 Fév - 18:51 (2018)    Sujet du message: THEOLOGIE - SCIENCE : Thèse de théologie mathématique Répondre en citant

Auteur : Zorglub X
Résumé : Konsidérations (hérétiques?) d'un néophite pour l'étude de Dieu, il fallait la mettre dans une fakulté de théologie (car c'est litéralement "l'étude de Dieu").
Type : article
Ce texte est un texte original
Ce texte a été consulté 46 fois depuis le 29/10/2001.

L'idée de faire des maths avek Dieu remonte au moins à Paskal, par des multiplikations de probabilité et de gain. Améliorons son modèle dans ce ke nous appelerons "la matrice de la piété".

Nous allons tracer une matrice, pour montrer à kel jeu kruel joue le ou les dieux peu compatissant ki règne(nt) sur "ces insectes se dévorant sur un petit atome de boue", komme disait Voltaire.
ATTENTION : nous travaillons dans l'hypothèse où ils envoyent en enfer les athées, ou ceux ki ne konsacrèrent aucun laps de temps à prier pour ne pas y aller (kar ils n'avaient aucune preuve bien konvainkante de leurs existances).
Donc tout humain, kafard, dahu est face à ce dilemne bien embêtant. Y a t-il un enfer? Faut il ke je prie pour ne pas y aller, s'il existe ?
Voici le tableau pour mathématiser cette situation. J'ai essayé de le faire droit. Dans les kases est affiché le nombre de "vie de bonheur" ou de malheur.

existance de l'enfer.I . . . . oui(o). . . . non(n)
. . . . . . . . . . .I . . . . . . . . . . . . . .
_____________________I_____________________________
Choix de l'individu .I
. . . . . . . . . . .I
. . être pieu(p). . .I . . . -1+infini . . . -1+0
. . . . . . . . . . .I
. . . . . . . . . . .I
profiter de la vie(v)I . . . 1-l'infini. . . 1-0
. . . . . . . . . . .I
___________________________________________________
probabilité k'atribueI
l'individu à o ou n .I . . . . . x . . . . . 1-x

On aura kompris la justification de chake kase de la matrice: (o;p) plus l'infini kar l'individu I aura droit à aller au paradis pour une éternité après une vie de prière (prières ki sont ennuyeuses pour la plupart des individus s'ils se forcent), (o;v) moins l'infini kar I ira en enfer, (v;p) l'individu I ira en enfer donk moins l'infini, (p;n):I aura gacher sa seule vie à prier pour aller dans un paradis ki n'existe pas, (n;v) I aura bien bien profiter de sa seule vie.

On aura aussi kompris l'importance pricipale de x dans le choix p ou v. Il faut voir ensuite avek la formule très komplikée de l'espérance mathématike k'on a à être pieux pour choisir entre p et v. La formule est:
E(x) = Espérance mathématike d'être pieux pour I = x (somme de la colonne p) - (1-x)(somme de la colonne v).
Si E est positif, alors il vaut mieux être pieux. Si E<0, alors il vaut mieux faire v.
L'étude de la fonction E(x) (définie sur [0;1] kar x est une probabilité) montre ke E<0 seulement pour x=0. x=0 est la valeur k'attribue les athées, donk les athées sont athées car l'espérance mathématike k'ils attribuent à v est 1>0. Pour les autres ki pensent ke x est différent de 0 mais de très peu (c'est ce ke laissent voir les dieux, s'ils existent, semble-t-il) alors ils devraient faire le choix p car E= plus l'infini. Mais komme x est très faible, ils sont face à un dilemme ki montre toute la cruauté des dieux (s'ils existent, s'ils les envoyent en enfer pour avoir fait le choix v). C'est komme si j'avais 100000 roublars, je suis obligé de les miser avek une chance sur 10000000000000000000 de gagner 10000000000000000000000000000 roublars, ou de rien gagner. Bien sûr, dans ce jeu, l'espérance mathématike est bien supérieur à 0, mais je ne peux jouer k'une fois. C'est dans une situation komparables ke nous mettent les dieux (en supposant leurs existances).

Nous pouvons dire pour konklure ke les dieux, s'ils exitent, laissant les hommes dans l'ignorance de leur existance, les met face à un dilemme d'une cruauté inimaginable. J'espère, en tant qu'athée-agnoticiste ki n'a pas fait trop de mal, ke une fois mort si ces gens veulent m'envoyer en enfer, j'aurai le temps de leur sortir cette plaidoirie pour leur donner mauvaise conscience.


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Mer 21 Fév - 18:51 (2018)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Grand Maître de la GLU
GLURAAA

Hors ligne

Inscrit le: 20 Nov 2016
Messages: 446
Masculin

MessagePosté le: Mer 21 Fév - 18:53 (2018)    Sujet du message: THEOLOGIE - SCIENCE : Thèse de théologie mathématique Répondre en citant

Informatyons sur cette étude
Auteur : Zorglub X
Résumé : Où l'on refait le tableau plus droit et l'on apporte un minimum de précisions.
Type : article
Ce texte est un texte original
Ce texte a été consulté 98 fois depuis le 19/01/2002.


ANNEXE A LA THESE DE THEOLOGIE MATHEMATIKE
 

Voici d'abord la matrice remise un peu plus droite, il faut que faut fenêtre d'exploration soit aussi assez large pour kontenir les lignes en entier. Je sais, les lignes de kolonnes ne sont parfaitement droites...

existance de l'enfer I . . . . oui(o). . . . non(n)
. . . . . . . . . . . . . . . I
_______________I___________________
Choix de l'individu .I
. . . . . . . . . . . . . . . I
. . être pieu(p). . . . I . . . +infini . . . . .-1
. . . . . . . . . . . . . . . I
. . . . . . . . . . . . . . . I
profiter de la vie(v).I . . . -l'infini. . . . . .1
. . . . . . . . . . . . . . . I
_______________I____________________
probabilité k'atribueI
l'individu à o ou n . .I . . . . . x . . . . . . 1-x

M. le correcteur avoua ne pas avoir tout kompris. Je vais essayer de m'expliker très brièvement et plus clairement.
Si l'on fait abstraction de la partie mathématique, pour ceux que les notions de base des probabilités répugnent, le but de cette démonstration était de montrer ke les dieux sont très kruels, selon les hypothèses de départ. Ces hypothèses de départ sont celle de la plupart des religions: Dieu existe, celui qui ne prie pas Dieu va en enfer.
Or on constate ke les dieux laissent, pour la majorité des personnes, très peu de preuves de leur existence (x proche de 0). Et à partir des informations de la matrice, j'ai démontrer (je ne vais pas le refaire) ke les dieux sont cruels de laisser les pauvres petits êtres que nous sommes face un dilemme duquel dépend notre éternité. C'est clair, non?


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 11:07 (2018)    Sujet du message: THEOLOGIE - SCIENCE : Thèse de théologie mathématique

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Sérényssime Empire d'Ys Index du Forum -> Vie publyque -> L'Universyté Sérényssime -> Bibliothèque Universitayre -> Thèses Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com