Sérényssime Empire d'Ys Index du Forum Sérényssime Empire d'Ys
Micronation virtuelle francophone
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

ATHEOLOGIE - Analyse des Commandements Poseydoniques

 
Poster un nouveau sujet   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Sérényssime Empire d'Ys Index du Forum -> Vie publyque -> L'Universyté Sérényssime -> Bibliothèque Universitayre -> Thèses
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Grand Maître de la GLU
GLURAAA

Hors ligne

Inscrit le: 20 Nov 2016
Messages: 460
Masculin

MessagePosté le: Mer 21 Fév - 18:24 (2018)    Sujet du message: ATHEOLOGIE - Analyse des Commandements Poseydoniques Répondre en citant

Auteur : Lool De Virion
Résumé : La base de la religion Poséydonique repose sur 13 commandements ! Analysons les de manière logique et réaliste. Sont proposés ici les commandement 1, 2, 3 et 4 !
Type : article
Ce texte est un texte original
Ce texte a été consulté 35 fois depuis le 06/06/2001.

 
 
Les 13 Commandements Poséydoniques 
 
Analyse et Explications


Il y a bien longtemps, un certayn Moyse, fils d’un charpentier de marine yssois, se baladayt sur la plage pour pêcher des crabes. C’est alors qu’une immense gerbe d’eau jaillit de la mer en layssant apparaître Poséydon lui-même. Ce dernier ordonna à Moÿse de révéler à son peuple les commandements des Dyeux !
Moyse devint ainsi le premier Archymandrite de l’hystoire. 
Bien peu de personnes ont pu accéder aux plaques d’argent sur lesquelles sont gravées les commandements et qui sont conservées dans les sous-sols du Palays Archymandrital. Mais quelques persuasyons pécuniaires m’ont permis de les voir et de les recopier. Il s’agit donc ici des véritables commandements d’origine et non pas les ersatz alambiqués servis par le culte de Poséydon ! 
Premier Commandement : « Toujours à Poséydon honneur sera rendu, en toute ville temple lui sera construit. Car non respect est péché ! »

Voilà la mainmyse du Dyeu sur la populace posée : en deux phrases, le Poséydonnisme se proclame religion universelle. »en toute ville » Signifie très clairement que tout Ys et au-delà le monde entier doit rendre honneur à Poséydon ! Ce n’est ni plus ni moins que l’universalisation du culte qui est ici demandé ! 
Second Commandement : « Poynt vol ne sera commis, car vol est péché ! »

Ce court commandement touche à la particularité profonde des Yssois. En effet, en Ys, la richesse et la fortune sont beaucoup plus sacrées qu’un quelconque Dyeu. Poséydon vient de rapidement se mettre toute la population Yssoise de l’époque dans la poche, se faisant le Dyeu qui interdit de voler son prochain. Vous remarquerez qu’il n’est aucunement question des arnaques et des malfaçons de produits manufacturés, et ce manque de règle à fait d’Ys la nation commerçante la plus prospère au cours des siècles. 
Troisième Commandement : « Poynt fornycation tu ne fera hors du marriage duement donné par Poséydon. (Exception faite des Deux Ma Goh ouverts tous les jours 24h/24) »

Voilà un commandement qui posa et pose encore de nombreux problèmes à la société Yssoise, il donne en réalité une licence exclusive de maison de joie au Deux Ma Goh. Et force est de constater qu’aucun autre établissement n’a pu être créé dans ce secteur depuys des siècles ! Quant à l’interdictyon elle-même, elle ne fut jamays que de façade, les playsirs de la chaire étant ce qu’ils sont à Ys, on voit bien difficilement ce commandement appliqué ... et heureusement ! 
Quatrième Commandement : « Poynt mensonge ne sera fayt à allié ou ennemi, à frère ou à bourreau, à mère ou à fils car mensonge est péché ! »

Voici un commandement fort original, quand on connaît tous les mensonges perpétrés au cours des siècles par l'Eglise Poséydonienne pour maintenir sa mainmyse sur ses dysciples. Il est cependant à noter la phrase de l’Archymandrite Zénon d’Emphétuocle qui, répondant à un journalyste romain qui lui posait la question :
« Le quatrième commandement n’interdit absolument pas de mentir aux croyants ! »
Et on dit qu’il y croyait !

Les commandements V, VI, VII et VIII seront l’objet de notre prochaine étude. 
Lool De Virion
Pour le CEA2 (Centre d’Etude et d’Analyse Athé)  
 
 
 

 
Auteur : Lool De Virion
Résumé : Suite de l'analyse de Commandements Poséydoniques.
Type : article
Ce texte est un texte qui approfondit Les Commandements Poséydoniques Ià IV : Analyse (article) - Institut Agnos Tyque de Athéysme
par Lool De Virion. (15/20 - consultée 36 fois depuis le 06/06/2001).
Ce texte a été consulté 37 fois depuis le 14/06/2001.

 
 
Les 13 Commandements Poséydoniques


Analyse et Explications Commandements V à VII 



Continuons nos études des Commandements Poséydoniques à la lueur de l’analyse que seul peut fournir un détachement complet des implicatyons du culte.

Cinquième Commandement : «Poynt mort ne sera donnée à autre qu’ennemi faible ou puyssant d’Ys. Car mort est péché. »

Commandement peu original s’il en est, l’interdictyon de tuer est d’une navrante platitude !
Cependant, ce texte fut utilisé par les Archymandryte, et Adolphys d’Ignomynys fut le premier, pour justifier la participation d’Ys aux Ière, IIIéme, la VIIème Croisades européennes et qui tentèrent même d’initier une Xème croisade qui s’éteint d’elle-même avec la mort de l’Archymandryte Zoup De Poysonnys en 1298 (le pauvre homme était mort noyé dans le port d’Ys après avoir basculé par-dessus le pont de son navire amiral la veille du départ, certains parlent d’assassinat, d’autres d’un fête un peu trop absinthée…). Les raisons profondes de ces engagements du culte Poséydonnien seront détaillées dans une prochaine thèse à la faculté Amonbophys, mais pour rappel, Adolphys d’Ignomynys, tout comme son prédécesseur, Gradyus Tinùviel, étaient convaincus que Jérusalem abritait la porte menant vers le royaume de Poséydon, et la ville devenait donc lieu saynt à protéger (comme pour la plupart des religions existantes, d’où d’innombrables conflits en cette place…).

Tout cela pour en arriver à la conclusion, déjà 100 fois énoncée : le 5 éme commandement n’interdit en aucun cas de tuer un Crassieulandays, un Syldave ou toute autre personne n’étant pas considérée comme yssoise… ce qui est tout de même un peu fort !

Sixième Commandement : « Poynt Culte Francoyvyllonèsque ne sera rendu. Car Francoyvyllon est péché. »

L’antipathie entre les deux dyeux ressort ici manifestement de manière violente et exagérée. L’interdiction du culte de Francoyvyllon eut pour répercussion de créer un véritable climat de psychose au sein de l’Eglyse Poséydonique au cours des siècles, et d’aboutir à deux choses :
- La persécution, souvent arbitraire, des individus soupçonnés d’être hérétiques… ceci alla très loin puisque l’Empereur Cuyssolets IV fut brûlé vif après que l’on ait retrouvé un poster dédicacé de Francoyvyllon dans sa chambre !
- L’enfermement de l’Eglise dans une psychose permanente, se défiant de tous les étrangers et étendant son réseau d’espionnage dans toutes les sphères du pouvoir !

Heureusement, ce Commandement est passé un peu au second plan durant le siècle qui vient de s’écouler, mais semble ressurgir en ces périodes troublées post-dévastatyon.
Septième Commandement : « Poynt vol ne sera commys, car vol est péché ! »

Et la nous tombons sur l’un des plus grands mystères du culte Poséydonique et de ses 13 commandements… le Septième Commandement est l’exacte réplique du Second Commandement !
De nombreux théologystes éminents tels que Théodolys De Paxatagore (427-478 av JC) voulurent y voire : « La juste expressyon d’un profond mystère que le Dyeu peut comprendre dans toute sa profondeur et l’homme effleurer par une mystyque pensée. »

Aristyde De Mytilène, moine trapyste de poséydon du XIIème siècle, proposa que cette répétition était le reflet de l’importance que Poséydon donnait à la propriété de chacun (ce qui collait, et colle toujours, parfaitement avec la mentalité Yssoise).
Un autre courrant de penser, celui des Ignorantystes, du XVIIème siècle y voyait l’expression d’un profond sens de l’humour du dyeu qui « Devait quand même bien se marrer en regardant tous ces cons essayer de comprendre. »

Personnellement, j’avance l’hypothèse suivante que Moyse (qui à reçu les commandements) était, au moment de la retranscription du Septième commandement en train de se curer le nez (chose commune chez lui et de notoriété mondiale) et qu’il l’a simplement pas entendu… pour éviter de se faire engueuler, il a recopier un autre à la place, espérant que personne le remarquerai (il était également de notoriété mondiale qu’il était un peu con sur les bords).
On ne peut bien sûr pas exclure une erreur de la part de Poséydon lui-même !
Merci de votre attention,

Lool De Virion
Pour le CEA2 (Centre d’Etude et d’Analyse Athé)
 
 
 


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Mer 21 Fév - 18:24 (2018)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Sérényssime Empire d'Ys Index du Forum -> Vie publyque -> L'Universyté Sérényssime -> Bibliothèque Universitayre -> Thèses Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com