Sérényssime Empire d'Ys Index du Forum Sérényssime Empire d'Ys
Micronation virtuelle francophone
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Cours d'histoire politique de la Turcosie

 
Poster un nouveau sujet   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Sérényssime Empire d'Ys Index du Forum -> Vie publyque -> L'Universyté Sérényssime -> Bibliothèque Universitayre -> Archives universytayres étrangères
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Grand Maître de la GLU
GLURAAA

Hors ligne

Inscrit le: 20 Nov 2016
Messages: 404
Masculin

MessagePosté le: Lun 5 Juin - 23:42 (2017)    Sujet du message: Cours d'histoire politique de la Turcosie Répondre en citant

 
Citation:
La Noblesse de sang et de tradition 
Par le Pacha Assad Osmanli 
  En 316, toute les Turcosie est unifiée sous l'égide de la dynastie des Saladins d'Ankharna. Cependant, l'État est encore bien hétérogène. Les grands seigneurs des clans sont encore bien puissants et l'autorité de Saladin est précaire. Comme nous l'avons vu, la Loi des Portes est promulguée en 316. Elle marque le début du féodalisme et du monachisme turcose.


Le titre de Bey est la plus ancienne distinction de Turcosie. Le Bey est le chef d'une famille ou d'un village tout dépendant des régions. Cependant le monde d'alors était bien insécure, notamment par la présence accrue avaroise, et il leur fallut se soumettre à un seigneur en mesure de les protéger.

Par exemple, à Constanbul, le Bey des Osmanlis a réussis à s'enrichir et peutlever de forts contingents de mercenaires. Aussi plusieurs beys de Bursa se soumettèrent à ce dernier. Se posa alors la question: Comment nommer un bey qui règne sur les autres beys? On trouva le terme Beylerbey. Avant 316, le Beylerbey était une sorte de roi, ou le grand seigneur qui était à la tête de ce vaste réseau d'alliances militaires.


Ce fut, habituellement, les "descendants" des prophètes qui furent choisis comme Beylerbeys, car ils étaient à la tête des villes les plus anciennes, donc les plus développées et ainsi les plus aptes à assurer une certaine suprématie. Plus tard on associera l'ascendance des prophètes aux Beylerbeys.


Cela est biensûr symbolique, puisque chez les hamids n'importe qui peut défier le chef et prendre la tête du clan , ou encore les Azizs avec leurs conquêtes féminines pouvaient facilement "mélanger" les sangs.

Cependant, on peut parler d'un "miracle kartalois" car selon la légenge; le sang des descendants de Kartal le Pieux est le même depuis la mort du prophète jusqu'à aujourd'hui...sans qu'aucuns agens extérieurs ne viennent changer la don.



Or, comme je l'ai dit précédemment, les Beylerbeys jouissaient d'une grande puissance car ils se réclamaient des prophètes.


Ainsi pour assurer sa mainmise sur ses terres nouvellement conquises, Saladin V promulgua la loi des Portes. Cette dernier instaura un code de loi stricte et une administration centralisée qui perdurera jusqu'en 528, année dîte de la "Révolte des Beys". À cette date, la Loi des portes ne sera plus appliquée. Nous verrons pourquoi plus tard.


Si cette noblesse ancienne réussie à perdurer malgré cette loi, Saladin V créea un nouveau titre, celui de Pacha.


Pour ce faire, il divisa son royaume en deux. La partie continentale qui portait dorénavant le nom de Kaissarif et la partie insulaire qui portait maintenant le nom de Masaray.


À l'époque, et encore aujourd'hui, le Pacha représentait l'autorité de Saladin dans l'une des deux parties du royaume. Puis on créa aussi le titre de Sultan qui était le superviseur de ces deux entitées. Le Pacha avait les pouvoirs de haute et basse justice et pouvait diriger les troupes pour soumettre ses opposants. Le but de cette nouvelle institution était d'affaiblir l'autorité des Beylerbeys et souvent, jusqu'en 528, les Pachas et les Beylerbeys rentreront souvent en conflits.


On ressort aussi le titre de "Guide des croyants" ,ou calife, jadis attribué à Saladin Ier à Yrusalem pour, encore une fois, assurer la domination des Saladins.


En 318, Saladin V meurt. L'instabilité règne et plusieurs beys se révoltent et les pachas se font la guerre pour le trône. Finalement le fils cadet de Saladin V monte sur le trône et devient Saladin VI. Il voit l'échec des pachas et décide de créer un nouveau titre, celui d'Émir.

L'émir sera subordonné aux pachas et ce titre sera conféré par eux. L'émir représentera le pacha dans une cité où il aura tous les pouvoirs.


Saladin VI n'est pas un sot. Il applique le principle simple; diviser pour régner. Beys et Émirs, puis Pacha et Beylerbeys se querelleront sans cesse,


Mais lentement, jusqu'en 528, des jeux d'alliances familiales se feront et progressivement la structure saladine et la structure ancestrale s'entremêleront et arrivera à son paroxysme lorsqu'en 528 les beys, contrôlant majoritairement la strcture saladine se révolteront contre le Sultan et ce dernier devra faire des concessions.


On créera notamment la Tanzia qui regroupera les grands personnages du royaume. De plus, à partir de cette époque, le Sultan dirigera de moins en moins les affaires de l'État et une nouvelle charge fera son apparition, le Grand-Vizirat.



Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Lun 5 Juin - 23:42 (2017)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Sérényssime Empire d'Ys Index du Forum -> Vie publyque -> L'Universyté Sérényssime -> Bibliothèque Universitayre -> Archives universytayres étrangères Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com