Sérényssime Empire d'Ys Index du Forum Sérényssime Empire d'Ys
Micronation virtuelle francophone
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

THESE : Réflexions sur la création d'un système de défense spatial

 
Poster un nouveau sujet   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Sérényssime Empire d'Ys Index du Forum -> Vie publyque -> L'Universyté Sérényssime -> Bibliothèque Universitayre -> Archives universytayres étrangères
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Grand Maître de la GLU
GLURAAA

Hors ligne

Inscrit le: 20 Nov 2016
Messages: 404
Masculin

MessagePosté le: Dim 5 Fév - 19:11 (2017)    Sujet du message: THESE : Réflexions sur la création d'un système de défense spatial Répondre en citant

UNE INFORMATION PARFAITE POUR UNE DÉFENSE PARFAITE
Pour un Système de Défense Spatial (SDS)

Par Stah Lyn
Le 11 Mars 2003



Les prémices d'une défense sans faille sont l'information sans faille. Il faut connaître le moindre mouvement militaire dans les pays adjacents et éloignés. Les moyens traditionnels sont limités. Les informateurs et espions peuvent être trompés ou achetés par l'ennemi. L'observation par l'aviation par les X8 est limitée par son rayon d'action (qui se résume au lieu de son crash) et certaines considérations superflues à propos de droit territorial. Il ne reste qu'une méthode qui n'est limitée par aucune contrainte physique, humaine ou administrative : L'espace.

INFORMATION IMPARFAITE


Les travaux de Fang Bolt et sa thèse " Le périmètre de défense aérienne orionnais " démontre bien malgré lui les limites de la surveillance par l'aviation. Tout d'abord, ce système est efficace dans la surveillance aérienne et navale. Cependant, les mouvements de troupes terrestres composées d'unités de combat à pied seront totalement invisibles du haut des airs. N'oublions pas que le périmètre de 160 kilomètres est parcouru en 12 minutes, ce qui laisse peu de temps pour la surveillance aérienne ET terrestre. De plus tout avion, aussi furtif soit-il peut-être abattu par des forces terrestres, navales ou aériennes, laissant ainsi aveugle le système de surveillance. Les récentes expériences, malheureuses, prouvent que l'ennemi n'est même pas toujours nécessaire à la perte des appareils. Considérant que la menace la plus dangereuse en est une d'invasion terrestre, la surveillance aérienne ne peut servir de base pour un système de défense efficace. Sonner l'alarme que lorsque les troupes ennemies sont déjà en marche, alors que les nôtres sont cantonnées dans les casernes est un pas vers la défaite.

INFORMATION PARFAITE

Pour connaître tous mouvements militaires au moment même où ils se produisent peu importe où ils se produisent, il n'y a qu'une solution, l'espace. L'avancement technologique actuel dans le domaine de la conquête spatial permet de croire qu'il sera bientôt possible d'effectuer des envois de satellites espionnant toutes les régions du micromonde sans subir de contrainte. Le projet de lanceur orionnais Le Puits des Âmes est tout à fait réalisable. Il ne manque que la volonté et les fonds de l'État orionnais ou d'investisseurs privés. En ce qui concerne la navette servant à installer les satellites et les entretenir, de prochaines publications de l'auteur de ces lignes vous feront part d'études de prototype. Il en va de même pour la conception des satellites.
Grâce aux satellites, le facteur humain n'est plus en cause, l'information étant directe et sans interprétation. De plus, il n'existe aucune limite en ce qui a trait à la distance. Finalement, l'espace est libre de toute juridiction territoriale, ce qui signifie de l'espionnage tout à fait légal. Pour être à l'abri de toutes défaillances techniques des satellites, il est important d'en envoyer plusieurs. Six pour être précis. Voyez la carte de couverture des satellites:


(Carte indisponible)
  

Trois satellites couvrent le nord (S1, S2 et S3) et trois pour le sud (S4, S5 et S6) du Micromonde. Si l'un des satellites du nord ou du sud flanche pour une raison quelconque, les deux autres font le travail, le temps d'effectuer les réparations. Même dans l'éventualité improbable (0, 00666% selon mes calculs) où trois satellites ont des difficultés techniques, les trois restants suffisent à couvrir un rayon efficace de 150 km. Ainsi, rien n'échappe aux satellites.

CONTRÔLE DE L'ESPACE

Il reste un point important : il faut assurer la protection des-dits satellites. C'est ici que l'avance considérable dans la conquête spatiale est la plus importante. Dans l'immédiat, les satellites ne courraient aucun danger étant donné le retard des autres pays. Il faut donc en profiter pour prendre le contrôle de l'espace et peut-être même en revendiquer la souveraineté. Il faut non seulement développer des navettes rapides, mais étant aussi dotées d'une force de frappe importante. Nul ne doit franchir l'atmosphère sans notre permission. Les satellites devront aussi être munis de système d'autodéfense antimissile et contre les éventuelles navettes ennemies. Tous les mouvements militaires étant alors connus, les attaques ne pourront en aucun cas être secrètes, facilitant ainsi la tâche du contrôle de l'espace

ALDDEN


Les coûts d'un tel projet sont considérables, mais les bénéfices majeurs. Et non seulement pour Orion, mais aussi pour la Syldavie, Ydémos et Prya. Un tel système de surveillance peut également desservir nos trois alliés qui en verront très certainement les avantages qu'elles peuvent en tirer. C'est ainsi que la facture du projet peut être séparée en quatre. La gestion doit cependant demeurer dans les mains de l'armée orionnaise qui distribuera l'information nécessaire aux alliés. Toute l'infrastructure devra aussi demeurer dans les mains de l'armée orionnaise (lanceur, navettes, base d'entraînement, données structurelles des satellites et ainsi de suite). Autrement dit, nous leur dirons ce qu'ils doivent savoir et au prix que nous fixerons.
Il n'est pas nécessaire de lancer les satellites rapidement. Cependant, les fonds doivent suivrent les progrès sans délai, pour la réalisation du projet du Puits des Âmes entre autre. De ce projet, la défense et le rayonnement d'Orion en sortiraient considérablement grandis. De plus, les liens avec la Syldavie, Ydémos et Prya n'en seraient aussi que plus solides. Il est donc primordial de mettre en place les premières phases du SDS dès aujourd'hui, tant que nous devançons les autres nations dans la quête vers les étoiles.


POUR LA GLOIRE D'ORION !
  


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Dim 5 Fév - 19:11 (2017)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Sérényssime Empire d'Ys Index du Forum -> Vie publyque -> L'Universyté Sérényssime -> Bibliothèque Universitayre -> Archives universytayres étrangères Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com